Une histoire des parents d'écrivains: De Balzac a Marguerite Duras (ESSAIS) par Anne Boquel

Une histoire des parents d'écrivains: De Balzac a Marguerite Duras (ESSAIS) par Anne Boquel

Titre de livre: Une histoire des parents d'écrivains: De Balzac a Marguerite Duras (ESSAIS)

Auteur: Anne Boquel

Broché: 316 pages

Date de sortie: October 6, 2010

Éditeur: Flammarion

Téléchargez ou lisez le livre Une histoire des parents d'écrivains: De Balzac a Marguerite Duras (ESSAIS) de Anne Boquel au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Anne Boquel avec Une histoire des parents d'écrivains: De Balzac a Marguerite Duras (ESSAIS)

Dans la lignée de l’Histoire des haines d’écrivains, avec la même verve et une pluie d’anecdotes, ce livre raconte comment les parents d’écrivains du XIXe et du XXe siècle ont réagi à la vocation de leurs rejetons. Pour beaucoup, qui rêvaient d’un métier sérieux ou d’un avenir solide, c’est la disgrâce absolue : Jules Renard n’est qu’un « chieur d’encre » aux yeux de sa mère ; le père de Nerval finit par rompre avec lui. Quant à la mère de Marguerite Duras, elle se désespère : « Tu es faite pour le commerce ! » Car, insiste Mme Gide, il faut bien trouver de quoi « mettre la poule au pot ». D’autres encore sont scandalisés, ou s’agacent d’une imagination jugée débordante. « Poulou n’a rien compris à son enfance », s’écrie la mère de Sartre après avoir lu Les Mots.
Certes, tous les parents n’ont pas été hostiles : Honoré a souffert sa vie durant de ses rapports avec la terrible Mme Balzac, qui exécrait ses premiers romans, mais il a eu le réconfort d’être le fils de son père ; un Théophile Gautier, une Marguerite Yourcenar ont été encouragés dès l’affirmation de leur vocation. Ce soutien frôle parfois la cocasserie pure : quand, emporté par l’inspiration, Lamartine célébra dans un poème le lierre majestueux, mais imaginaire, qui recouvrait la maison familiale, sa mère s’empressa d’en planter un, afin que nul ne pût prendre Alphonse en défaut…
Peur de la déchéance sociale, fierté face au succès, rejet d’un milieu qu’on connaît mal, incrédulité, dévotion ou indifférence : souvent savoureuses, ces réactions à l’irruption de la littérature dans une vie nous font plonger dans l’intimité de ces familles à la fois si lointaines et si proches.